Les atouts de la race ABONDANCE

L’Abondance : elle dure vraiment beaucoup plus longtemps !

Pie-rouge française de montagne, l’Abondance est la grande laitière des régions difficiles. Elle s’est façonnée durant des siècles aux conditions d’élevage en zone de montagne.  Elle s’adapte à tous les systèmes et principalement ceux basés sur le pâturage.

La quatrième race laitière française

La race Abondance est présente sur vingt départements français. Avec 24 184 résultats au contrôle laitier en 2019, elle est la plus importante des races françaises à effectif moyen. Dans des conditions d’exploitation difficile (en montagne, en agriculture biologique, dans des cahiers des charges d’AOP fromagères limitant la production ou restrictif en matière d’alimentation), la production laitière annuelle s’établissait en 2019 à 6 400 kg de lait à 36,4 ‰  de taux butyreux et 33,1 ‰ de taux protéique. (Moyenne corrigée).

Un lait fromager

Plateau de fromage savoyard et haut-savoyard

Le lait produit par des vaches de race Abondance est autorisé dans plus de quatorze fromages AOP.  Cette destination fromagère fait partie de l’identité de l’Abondance. En effet, dès le Moyen-âge, en Savoie, la fabrication fromagère en alpage était très répandue

Aujourd’hui encore, la race Abondance possède en lait riche en taux protéique (33,1 ‰) et modéré en taux butyreux (36,4 ‰). Un rapport TB/TP de 1,10 idéal pour la fabrication de nombreux fromages. (Moyenne corrigée, résultats contrôle laitier 2019).

Un lait de qualité

Graphique sur le nombre de cellules modéré de la race Abondance

De toutes les races françaises, l’Abondance est celle qui présente le moins d’infection cellulaire. 90 % des vaches contrôlées ont moins de 2 contrôles par an supérieur à 800 cellules. C’est la seule race française à atteindre ce seuil. 

Une morphologie adaptée à la production laitière

Mamelle jeune de la race Abondance
Mamelle jeune
Mamelle adulte de la race Abondance
Mamelle adulte

Vache de format moyen (1,40 mètre au sacrum, pesant 650 kg), adaptée à la marche en montagne, l’Abondance est également dotée d'une mamelle fonctionnelle. Depuis trente ans, ce critère a été particulièrement amélioré dans le schéma de sélection. Les vaches Abondance présentent désormais des mamelles sans volume, particulièrement bien attachées et dotées d’excellents trayons. Une des caractéristiques qui permettent à l’Abondance d’être la race championne de la longévité.

Une excellente aptitude à la marche

Vaches Abondance montant à l’alpage (Haute-Savoie)
Vaches Abondance montant à l’alpage (Haute-Savoie)
Traite dans les Pyrénées
Traite dans les Pyrénées

Façonnée par la montagne, l’Abondance a conservé une excellente aptitude à la marche. Elle le doit à des aplombs fins et solides et à la pigmentation noire de la corne de ses sabots qui en font une grande marcheuse sur tous les terrains caillouteux et humides. Elle est résistante aux boiteries. Elle excelle donc dans les systèmes de pâturage où elle doit aller chercher elle-même sa nourriture.

Une très bonne aptitude au vêlage

Elle s’explique par la position légèrement inclinée du bassin, la forte ouverture pelvienne ainsi que le poids modéré du veau. Les césariennes sont exceptionnelles y compris lorsque elle est accouplée avec des taureaux à viande à forte musculature.

Une bonne adaptation aux systèmes moins intensifs

Si le domaine de prédilection de l’Abondance est la montagne et le pâturage, elle séduit de plus en plus d’éleveurs en agriculture biologique. En effet, dans un système moins intensif, ses qualités fromagères, de rusticité et de longévité séduisent et font souvent la différence. 

Une grande résistance à certaines infections et à l’ophtalmie


La pigmentation brune des muqueuses évite les gerçures des trayons, de même que les auréoles (les lunettes) qui entourent les yeux protègent des affections oculaires.* 

La championne de la longévité

Graphique sur la race Abondance ayant la meilleure longévité

De toutes les races laitières françaises, l’Abondance est la race qui présente la meilleure longévité. Dès la première lactation, les réformes prématurées sont moins nombreuses. Une Abondance sur quatre est en 5ème lactation, contre 1 sur 6 en montbéliarde et une sur 13 en Prim’Holstein. A partir de la 8ème lactation et plus, ce rapport atteint de grandes différences. Ainsi une Abondance sur 23 est toujours productives en 8ème lactation et +, contre une montbéliarde sur 50 et … une Prim’Holstein sur 310.

 Ce critère de longévité a pour conséquence d’allonger la carrière productive des femelles et d’apporter une plus-value économique à l’éleveur.

Organisme de Sélection Races Alpines Réunies

Maison de l’Agriculture

52 avenue des Iles

B.P. 9016

74990 Annecy cedex 9

Tél. 04 50 88 18 35

Email : osrar@osrar.fr

Quelles sont les missions de l’OSUE ?

«  Les missions réglementaires de l’OSUE sont : la tenue du livre zootechnique, le contrôle de performances, le programme de sélection, l’évaluation génétique. L’OSUE les délègue ou les conduit en propre. Par consensus politique racial, l’OSUE gère également les services à l’éleveur, la promotion, la communication,  la recherche et développement. »

En savoir +