les atouts de la race hérens

Cette race où les vaches sont des reines !

Clairon – reine cantonale du Valais en 2019
Clairon – reine cantonale du Valais en 2019 © Fédération Suisse de la race Hérens

Une vache façonnée par la montagne

La race Hérens est la race montagnarde par excellence. Sa morphologie et sa constitution traduisent son adaptation aux systèmes d’élevage de la très haute montagne. Son corps musclé, ses pattes courtes, son centre de gravité bas, ses membres secs et solides, ses sabots noirs lui assurent une très grande mobilité. Elle exploite donc les plus hautes prairies d’altitude tout en étant capable de se déplacer sur de longues distances et sur les sols les plus rudes.


Race montagnarde mais également laitière

La première finalité de la race Hérens demeure sa production laitière et la transformation fromagère. La raclette en Suisse, la Fontine dans le Val d’Aoste sont des fromages, réalisés en grande partie avec du lait d’Hérens.

La production laitière des troupeaux contrôlés se maintient autour de 3 200 kg à 38,2 de taux butyreux et 34,5 de taux protéique par lactation. Les élevages les plus spécialisés atteignent une moyenne supérieure à 4 000 kg de lait et certaines vaches dépassent les 5 000 kg de lait par lactation.

Surprise : meilleure laitière en Suisse en 2017
Surprise : meilleure laitière en Suisse en 2017 © Fédération Suisse de la race Hérens
Vache pointée excellente avec 92 points en mamelle
Vache Suisse pointée excellente avec 92 points en mamelle

Plus qu’une vache

Ludivine avec son éleveur
Ludivine avec son éleveur

 

 

 

 

Les éleveurs de la race vous le diront : « L’Hérens, c’est bien plus qu’une vache ».  Dotée d’une grande intelligence, elle noue des relations fortes avec ses éleveurs. La Reine, la première d’entre elles, guide et protège le troupeau. En montagne, l’Hérens est recherchée par des éleveurs d’autres races, justement pour accompagner les vaches dans les plus hauts pâturages ou pour les mettre à l’abri en cas d’intempérie.

Les luttes : expression d’une culture pastorale

Deux vaches de la races Hérens au combat
© Fédération Suisse de la race Hérens
Deux vaches de la races Hérens au combat en gros plan
Cette reine fera la fierté de son propriétaire © Fédération Suisse de la race Hérens

L’été, les alpages étaient collectifs et les différents cheptels réunis. Les bergers observaient alors les rapports de hiérarchie au sein du  troupeau et particulièrement le choix de la vache dominante : celle que l’on dénomme la reine. C’est l’origine des fameux combats pour lesquels la race Hérens est aussi connue. Ces vaches naturellement fières et agiles sont dotées d’une belle musculature, de cornes solides et d’un cuir épais. Les luttes, non dangereuses et non sanglantes,  existent dans toutes les races mais en Hérens, elles sont particulièrement mises en valeur et codifiées. Au printemps ou à l’automne, reprenant le rythme immuable de la montée et de la descente d’alpage, les vaches se retrouvent pour des tournois d’un jour, à l’issu duquel la reine sera désignée.

Organisme de Sélection Races Alpines Réunies

Maison de l’Agriculture

52 avenue des Iles

B.P. 9016

74990 Annecy cedex 9

Tél. 04 50 88 18 35

Email : osrar@osrar.fr

Quelles sont les missions de l’OSUE ?

«  Les missions réglementaires de l’OSUE sont : la tenue du livre zootechnique, le contrôle de performances, le programme de sélection, l’évaluation génétique. L’OSUE les délègue ou les conduit en propre. Par consensus politique racial, l’OSUE gère également les services à l’éleveur, la promotion, la communication,  la recherche et développement. »

En savoir +